Archive for Le cuir

Le cuir

Le gant cuir est le plus ancien de tous les gants. Bovin, caprin, porcin ou ovin, le cuir est constitué de fibres isolées et il est imputrescible.Grâce à un traitement long et minutieux, le gant cuir est agréable à porter et la barrière qu’il constitue entre les objets à saisir et la peau de la main procure une sensibilité tactile idéale.Résistant aux échanges thermiques, il est également un bon isolant pour les basses tensions.

 Cuir pleine fleur
Dessus d’un cuir correspondant à la partie externe du derme et n’ayant subi aucune opération de correction mécanique.
Avantages : Dextérité, confort, précision du toucher.
 Croûte de cuir
Partie interne d’un cuir obtenue par refente ou par toute autre opération ayant entraîné l’élimination de la couche externe du cuir.
Avantages : Résistance à l’abrasion, adaptée aux travaux lourds.
 LE TANNAGE

Le tannage transforme une peau brute en peau tannée non finie et la rend imputrescible, réceptive aux traitements de finition et chimiquement stable.

Les différents types de tannage :
 Tannage végétal (tannins naturels extraits de végétaux)
 Tannage minéral (principalement aux sels de chrome d’où l’appellation tannage au chrome)
 Tannage mixte (tannage végétal, retanné au chrome)
 LES TYPES DE CUIR ET LEURS AVANTAGES Cuir bovin
Fleur :
 Utilisé en cuir pleine fleur pour la majorité des gants de protection, ils sont principalement coupés dans les flancs.
Qualités : Souplesse, dextérité, bonne résistance à l’abrasion, à la déchirure et à la piqûre; sa résistance à l’abrasion dépend de son épaisseur, généralement utilisé en épaisseur 0,8 à 1,1 mm.
Croûte : Majoritaire dans la confection des gants pour manutention lourde et RHT. Généralement on utilise la croûte de croupon, meilleur choix, le collet étant un bas choix, les flancs ne donnant pas de croûte d’assez bonne qualité pour être utilisable.
Qualités : Coût inférieur au cuir pleine fleur, très bonne résistance à l’abrasion.
 Cuir caprin
Fleur uniquement :
 Utilisé en cuir pleine fleur, son épaisseur normale ne permettant pas d’en tirer une croûte, son prix dans les bons choix est légèrement supérieur à celui du bovin.

Coupe schématique d’une peau de bovin

Bande : moitié de peau découpée de la tête à la queue suivant la ligne de l’épine dorsale.

Flanc :
 partie de la peau qui recouvrait le ventre de l’animal et qui est divisée en deux dans la parfente lors du dépouillage.

Dosset :
 partie de la peau qui reste après ablation des flancs. Un dosset équivaut à un croupon plus un collet.

Croupon :
 partie de la peau délimitée, approximativement par les extrémités des aines et la première ride du collet.

Collet :
 partie de la peau qui recouvrait la tête, le cou et les épaules de l’animal.

Côté fleur :
 dessus d’un cuir correspondant à la face externe de la peau de l’animal.

Côté croûte :
 côté d’un cuir correspondant à la face interne de la peau de l’animal.

Il confère au gant de meilleures résistances mécaniques car il est utilisé en épaisseur d’origine, les fibres n’étant pas coupées. Sa résistance à l’abrasion et à la piqûre en est renforcée et si son tannage est adapté, il possède également un meilleur toucher.
Qualités : Souplesse, dextérité, très bonne résistance à l’abrasion, à la déchirure et à la piqûre. Sa résistance à l’abrasion dépend de son épaisseur. Généralement utilisé en épaisseur 1,1 à 1,3 mm (pour ses caractéristiques mécaniques) ou en épaisseur 0,6 à 1,0 mm (pour ses qualités de souplesse et de dextérité).
 Cuir porcin
Fleur et croûte : Dû à sa présence massive dans les pays asiatiques, il est utilisé pour les gants de protection d’entrée de gamme car ses résistances mécaniques sont faibles, et son tannage ne donne pas de très bons résultats en dextérité.
Qualité : Son prix faible
 Cuir ovin
Fleur uniquement : Généralement en ganterie il n’est utilisé que du cuir agneau très peu résistant à l’abrasion et à la déchirure. Ce cuir par contre permet d’avoir le meilleur rapport épaisseur dextérité et un toucher des plus performants.
Qualités : Souplesse et dextérité.
 PRINCIPAUX USAGES DES GANTS CUIR

 Pleine fleur : Petites et moyennes manutentions.
 Pleine fleur oléohydrofuge : Assemblages pièces huileuses, manutentions tôles grasses, travail du bois, travaux humides ou extérieurs.
 Croûte : Manutentions agressives, d’objets coupants et lisses, soudures.
 Croûte anti-chaleur : Manutentions de pièces chaudes, démoulages, soudure.
 Croûte enduite : Manutentions lourdes et agressives, anti-salissures.
 LES TRAITEMENTS SPECIAUX

 Cuir hydrofuge ou oléohydrofuge
 
Hydrofuge : Traitement à base d’huiles minérales, synthétiques ou de résines fluorées visant à rendre le cuir résistant à la pénétration de l’eau.
– Oléohydrofuge : Traitement à base d’huiles minérales, synthétiques ou de résines fluorées visant à rendre le cuir résistant à la pénétration de l’eau et des huiles. Ces traitement confère au cuir des caractéristiques mécaniques plus performantes en abrasion et augmente le confort du gant (souplesse) d’où une dextérité accrue (toucher tactile) et sa durée de vie (longévité).
* Avantages : Meilleure dextérité, conserve sa souplesse après utilisation en milieu humide, meilleure durée de vie du gant, confort et précision en utilisation.
 Cuir anti-chaleur (THT)
Traitement visant à rendre le cuir plus résistant à la chaleur de contact et à diminuer sa rétractivité au contact de la flamme. Ce traitement permet au cuir de rester plus souple malgré un contact plus ou moins prolongé avec une source de chaleur. Le plus souvent appliqué à une croûte de cuir, généralement teint en orange pour une identification plus aisée.
 Croûte enduite (Polyuréthane ou PVC)
Enduction PVC sur une croûte de cuir visant à la rendre résistante à la pénétration de l’eau et des corps gras et à lui conférer des caractéristiques mécaniques plus performantes.

Retrouvez nos gants en cuir : Gants en cuir

Blog de ClicEpi.fr